29 septembre 2022
Service Commercial : +228 90 02 95 47 | Lomé TOGO

Festival// FIFDOP 2022 : Cinq prix et une mention spéciale ont été décernés.

Les rideaux sont tombés le 22 juillet 2022 sur la première édition du festival international du film documentaire de Porto-Novo. Au-delà du partage d’expériences dont les professionnels du cinéma documentaire ont été bénéficiaires, plusieurs prix ont été décernés par les organisateurs du festival. Elles sont au total six (06) productions à être distinguées.

C’est un coup de maitre réalisé par le comité en charge de l’organisation de l’acte I du Festival International du Film Documentaire du Porto-Novo. Pendant les quatre jours d’activités, les professionnels et les amateurs du cinéma venus des différents pays d’Afrique et d’ailleurs se sont bien régalés et à travers des  formations, des partages d’expériences et des projections de films. Parmi la douzaine de films qui étaient en compétition, cinq(05) ont été distingués.

Le Grand «Tè-Agbanlin» de la première édition de FIFDOP a été enlevé par le film « Mouyoun ni Sabali ? » (Accepter et pardonner?) . Un documentaire réalisé par le journaliste Kaourou Magassa du Mali. Le film évoque les violences faites aux femmes maliennes. Ce film documentaire qui fait le portrait de trois jeunes femmes maliennes victimes de viol et qui tentent de refaire leur vie dans trois villes différentes, a déjà reçu le Grand prix du festival international « les écrans de Tombouctou ».

Au cours de ce festival, le Togo a été aussi distingué. Le prix du meilleur court-métrage documentaire est revenu à Martial Folly-Kouevi auteur du «Fatalité ou opportunité». Le prix du public est allé au réalisateur béninois Marzouk Bankole pour son film «Igbo». Le Bénin est parti également avec le prix spécial Toffa 1er de la ville de Porto-Novo. Ce prix a été enlevé par «le Mort et Cash» de Lionel Doyigbe alors Thomas Grand et Moussa Diop du Sénégal avec «Poisson d’or, poisson africain» ont remporté le prix spécial du jury.

Pour la mention spéciale du jury, Seydou Samba Toure du Burkina-Faso a été honoré grâce à sa production intitulée  «Massiiba»

Article précédent

Théâtre// Une dizaine de professionnels sont à l’école de scénographie

article suivant

Togo-cinéma// « Le prince des poubelles » sera sur le grand écran ce samedi

You might be interested in …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.